C01​0_Oasis, 2019

OASIS et FORIS font partie d’une même recherche autour de la place de la forêt en ville, d’une dé-densification du tissu bâti parisien grâce à des forêts réserves, inaccessibles à l’Homme. Il s’agit de complètement réimaginer notre rapport aux forêts : l’étymologie du mot forêt, foris, signifie littéralement en dehors de là où l’Homme vie, et montre la distinction qui a trop longtemps été faite entre l’Humain et la Nature. Aujourd’hui, cette séparation est floue, désuète, impossible. Les défis écologiques nous obligent à repenser notre relation à l’environnement, à notre habitat, à la nature même de la ville de demain. En 2020 nous l’avons d’ailleurs vue, cette nature qui revient dès qu’elle en a la place. Nous souhaitons, à partir de maintenant, considérer les arbres comme des acteurs directs du projet urbain, comme une partie prenante de son tissu. Au sein de parcelles vides ou amenées à le devenir, de projets urbains et architecturaux, d’espaces abandonnés ou même de morceau de parcs ou de jardins existants, nous envisageons de permettre la création d’un tissu urbain ouvert à la cohabitions entre toutes les espèces.  Comme une oasis, la forêt réserve est un lieu fertile au milieu du désert, une discontinuité urbaine positive dans le tissu aride de la ville dense.

Info:

Une Forêt à Paris

Faire 2019

Pavillon de l'Arsenal

Concours - 2019

1100 m² - 1.800.000 euros HT